Mathieu Flamini devient le footballeur le plus riche de la planète devant Messi, CR7, Neymar et…

0
38

Non Lionel Messi n’est pas le footballeur le plus riche de la planète, non ce n’est pas non plus Cristiano Ronaldo. Et ce n’est même pas Neymar ! Selon Le Parisien de ce mardi, il s’agirait de Mathieu Flamini, l’ancien joueur de Marseille, d’Arsenal et de Milan aujourd’hui à Getafe, dont la fortune est estimée à 15 milliards de dollars !

 

Investir quelques millions d’euros dans la start-up « GF Biochemicals » est sans doute la meilleure décision de la carrière de Mathieu Flamini. Lui qui a eu une belle carrière mais qui a parfois été critiqué pour ses choix de quitter l’Olympique de Marseille et Arsenal à la fin de son contrat et donc sans indemnité, a assuré ses vieux jours. En effet, GF Biochemicals, co-détenu par le Français de 34 ans, est aujourd’hui valorisée à 30 milliards de dollars et Flamini possède donc…. la moitié de cette somme selon Le Parisien. L’acide lévulinique est le secret de cette valorisation incroyable. En effet, le département de l’énergie américain a dressé la liste des douze molécules pouvant contribuer à sauver la planète et l’acide lévulinique en fait partie comme un potentiel substitut au pétrole.

A noter que Mathieu Flamini n’est pas prêt d’être détrôné puisque son plus « proche » poursuivant est, toujours selon Le Parisien, Faiq Bolkiah, joueur de la réserve de Leicester mais surtout neveu d’Hassanel Bolkiah, sultan de Brunei.

Flamini est actuellement joueur de Getafe (Liga)

Mathieu Flamini devient le footballeur le plus riche de la planète devant Messi, CR7, Neymar et...
Longtemps sans club, l’ancien international (3 sélections) a signé lors du dernier mercato à Getafe, dans la banlieue madrilène : « Comme beaucoup d’autres footballeurs, j’ai des intérêts au-delà du football mais ma priorité reste le terrain. J’aime le football, y joue depuis l’âge de 6 ans. C’est ma priorité, ma passion. Je n’avais jamais joué en Espagne et je voulais vivre une expérience dans ce pays. Getafe me paraissait avoir un projet très intéressant. »

En octobre dernier, Flamini s’est fait épingler dans les Paradise Papers, l’enquête menée par le consortium international des journalistes d’investigation sur les mécanismes d’optimisation fiscale. Il serait, selon cette enquête, actionnaire de plusieurs sociétés domiciliées à Malte et aux îles Vierges britanniques.

Le Parisien

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here