Peur de Rebeuss : Sonko dans le silence total… Il évite la prison

0
107

Ousmane Sonko, le leader du PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) et candidat malheureux de la coalition « Sonko président » à la présidentielle du 24 février 2019 est dans un silence total après la raclée obtenue lors du scrutin qui a vu Macky triompher avec 58,26%…

D’habitude très « bavard », le leader du PASTEF, un habitué des paroles « assassines » selon certains observateurs, ne s’est pas montré depuis qu’il a refusé de reconnaître les résultats de la présidentielle et de féliciter le vainqueur reconnu par le conseil constitutionnel.

La peur de Rebeuss

Des plaintes contre Sonko sont en gestation chez les personnes qu’il a accusées. Mamadou Mamour Diallo, Directeur national des Domaines du Sénégal et président du mouvement politique « Dolly Macky » a été accusé d’avoir détourné 94 milliards FCFA. Le fils du président Macky Sall a été aussi  accusé par Sonko d’avoir construit des immeubles à Dubaï avec l’argent du contribuable Sénégalais. Il y a aussi certains magistrats accusés d’être à la solde du régime qui envisagent de porter plainte contre le leader du PASTEF. La commission d’enquête parlementaire attend toujours d’entendre l’ancien candidat à la présidentielle.

Une petite erreur

Une toute petite erreur peut lui être fatale. Et le leader du PASTEF veut conserver son capital sympathie obtenu lors de la présidentielle. Il n’a pas envie de tout gâcher et d’offrit l’opportunité au régime d’abattre des foudres sur sa personne. Alors il fait tout pour éviter un séjour à Rebeuss…Une occasion que ne rateraient pour rien au monde les pontes du Régime de Macky qui ont beaucoup souffert des accusations d’Ousmane Sonko.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here